Sélectionner une page

Les bienfaits santé du curcuma : articulations, foie, estomac, intestin

 

10 menus gourmands anti-inflammatoires (entrée, plat, dessert)

Abonnez-vous à mon infolettre pour recevoir ces menus.
Vous recevrez aussi des conseils nutrition santé exclusifs que je ne partage pas sur le blog.

Vos données personnelles sont collectées, utilisées et traitées conformément à notre Politique de confidentialité.

Le principal bienfait du curcuma pour la santé est de diminuer l’inflammation. Nous allons voir maintenant quels sont ses principaux bienfaits sur les sphères articulaire et digestive, quels sont les éventuels effets indésirables et contre-indications à la prise de curcuma, quel curcuma choisir et quelles sont les quantités qui permettent d’obtenir un effet anti-inflammatoire notable.

Qu’est ce que le curcuma ?

Le curcuma longa est une plante originaire d’Asie qui appartient à la même famille que le gingembre. Tout comme ce dernier, le curcuma est anti-inflammatoire. Il est très employé en cuisine, seul ou dans des mélanges d’épices comme le curry, et également comme colorant naturel.

Le curcuma a de nombreux bienfaits pour la santé ; aussi bien la santé articulaire qu’intestinale, hépatique (détoxification), cardiovasculaire, ou encore musculaire.

Il contient des curcuminoïdes, qui sont des polyphénols. Vous avez peut-être entendu parler d’un de ses pigments jaunes : la curcumine, qui représente 80 % de l’ensemble des curcuminoïdes du curcuma.

Les bienfaits santé du curcuma

Le curcuma est particulièrement recommandé en cas :

  • d’inflammation intestinale
  • d’inflammation du foie ou de l’estomac
  • d’inflammation des articulations
  • de troubles nerveux (système nerveux central ou système nerveux entérique).

L’inflammation du foie et celle de l’intestin sont souvent liées à des problèmes gastriques et intestinaux tels que la colopathie fonctionnelle ou certains troubles digestifs.

La propriété la plus importante du curcuma est sa capacité à diminuer l’inflammation, quel que soit le lieu où se situe l’inflammation dans l’organisme.

Curcuma et troubles digestifs

Une étude clinique contrôlée avec un groupe placebo a montré une certaine efficacité du curcuma dans les troubles digestifs comme la digestion difficile, les brûlures d’estomac, l’hyperacidité, les ballonnements, ou les flatulences.

Curcuma et syndrome de l’intestin irritable

L’inflammation intestinale est souvent présente chez les personnes ayant des douleurs digestives telles que des maux d’estomac, des douleurs abdominales au niveau de l’intestin et notamment du côlon, avec des ballonnements plus ou moins prononcés, ou le syndrome de l’intestin irritable (colopathie fonctionnelle).

Selon des études, les propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires du curcuma, ainsi que sa capacité à moduler le microbiote intestinal, permettent d’aider à réduire les symptômes du syndrome du côlon irritable. (1)

Curcuma et articulations (arthrose, arthrite)

L’inflammation chronique des articulations peut être soulagée en prenant du curcuma en gélules.

Pour soulager les douleurs articulaires : on peut prendre également du collagène marin hydrolysé comme celui-ci. Il est bien de prendre aussi du magnésium : je vous recommande celui-ci qui est très bien absorbé, ou bien celui-ci, sous forme de bisglycinate de magnésium.

Le curcuma en gélules permet de soulager les douleurs en réduisant l’inflammation.

Dans certains cas, un régime alimentaire spécifique permettra aussi de réduire l’inflammation.

Curcuma : dangers, contre-indications, effets secondaires indésirables

Le curcuma est-il dangereux pour la santé ? Est-il dangereux pour le foie ?

Le curcuma est contre-indiqué chez les personnes qui souffrent d’obstruction des voies biliaires par la présence de calculs biliaires.

En cas de maladie du foie diagnostiquée, il faut consulter votre médecin avant de prendre du curcuma. A noter qu’en France, le dispositif de nutrivigilance de l’Anses a enregistré plus de 100 signalements d’effets indésirables susceptibles d’être liés à la consommation de compléments alimentaires contenant du curcuma ou de la curcumine, dont 15 hépatites. Il faut donc bien respecter les dosages conseillés.

Enfin, si les effets indésirables du curcuma restent rares, à des doses élevées, c’est-à-dire plus importantes que ce que je vous indique plus bas, le curcuma est déconseillé en cas d’ulcère de l’estomac ou du duodénum, car il risque d’augmenter l’irritation. A ces doses, ses effets indésirables sont une sécheresse de la bouche, des flatulences et des brûlures d’estomac. Un surdosage peut se traduire par des nausées et des vomissements.

Selon l’Agence européenne du médicament, il est préférable de ne pas prendre du curcuma pendant la grossesse ni pendant l’allaitement, à part dans des préparations culinaires.

Interactions du curcuma avec d’autres substances

Les produits contenant du curcuma pourraient interagir avec les médicaments fluidifiants du sang. Les personnes ayant un traitement d’anticoagulants doivent également demander conseil à leur médecin (2).

Les produits contenant du curcuma pourraient théoriquement interagir avec les médicaments anti-inflammatoires. Il est donc recommandé de prendre l’avis d’un médecin en cas de traitement avec des médicaments anti-inflammatoires.

Quelles sont les différentes formes de curcuma ?

1) le rhizome frais : on le trouve en magasin bio, et on peut le consommer râpé dans des préparations culinaires, ou bien en jus à l’extracteur ou à la centrifugeuse.

2) le rhizome sec en poudre. C’est la poudre jaune orangé que l’on retrouve dans les currys.

3) des compléments alimentaires contenant des curcuminoïdes ; ce sont en général des gélules qui contiennent près de 95 % de curcuminoïdes.

Pour obtenir un effet anti-inflammatoire qui permette de diminuer efficacement l’inflammation, on peut consommer du curcuma soit sous forme de rhizome frais, soit sous forme de gélules en complément alimentaire.

Le rhizome sec en poudre n’est pas efficace pour diminuer l’inflammation car le curcuma en poudre est consommé en trop petite quantité.

Comment utiliser le curcuma comme anti-inflammatoire ? Quelles sont les quantités qui permettent d’obtenir un effet notable ?

Pour le rhizome frais, un effet anti-inflammatoire notable peut être obtenu avec une consommation quotidienne de plus de 100 à 200 grammes, ce qui, bien sûr, est peu réaliste sur le plan pratique.

Sous forme d’extrait, d’après les études, les quantités permettant d’obtenir un effet anti-inflammatoire notable sont d’environ 500 mg ou plus, par jour, pendant 2 à 3 mois.

Pour les gélules, un effet notable peut ainsi être obtenu avec la prise de 2 à 4 gélules par jour. Ceci correspond à une dose de curcumine qui correspond aux recommandations de sécurité de l’ANSES.

Quel curcuma choisir ?

Il est important que les curcuminoïdes présents dans le produit soient bien absorbés, ce qui permet de garantir les bienfaits santé du curcuma.

Un curcuma bien absorbé a donc une bonne biodisponibilité, ce qui permet d’obtenir un effet notable avec des doses peu élevées.

Pour un curcuma sous forme d’extrait de qualité, en gélules, je vous recommande celui-ci, qui est très bien absorbé.

Quantité recommandée pour un effet anti-inflammatoire notable : 2 à 4 gélules par jour. Selon ma pratique, en général, 2 gélules suffisent pour diminuer considérablement les douleurs articulaires ou les douleurs abdominales d’un syndrome d’intestin irritable.

Quand prendre le curcuma, matin ou soir ? Vous pouvez prendre le curcuma avec les repas, le matin, à midi ou le soir.

Est-il bon de consommer du curcuma tous les jours ? Oui, vous pouvez consommer du curcuma sous forme de rhizome frais dans des préparations culinaires ou en tisane tous les jours. Pour les compléments alimentaires, il faut respecter les indications et ne pas dépasser 2 à 3 mois de prise.

Je vous invite maintenant à vous abonner gratuitement à mon infolettre ci-dessous afin de recevoir par email 10 menus gourmands anti-inflammatoires.

10 menus gourmands anti-inflammatoires (entrée, plat, dessert)

Abonnez-vous à mon infolettre pour recevoir ces menus.
Vous recevrez aussi des conseils nutrition santé exclusifs que je ne partage pas sur le blog.

Vos données personnelles sont collectées, utilisées et traitées conformément à notre Politique de confidentialité.