Sélectionner une page

Inflammation intestinale : que manger ?

 

10 menus gourmands anti-inflammatoires (entrée, plat, dessert)

Abonnez-vous à mon infolettre pour recevoir ces menus.
Vous recevrez aussi des conseils nutrition santé exclusifs que je ne partage pas sur le blog.

Vos données personnelles sont collectées, utilisées et traitées conformément à notre Politique de confidentialité.

Que manger en cas d’inflammation intestinale ?

L’inflammation est une réaction de défense utile à l’organisme car elle lui permet de se défendre de façon ponctuelle contre une agression. Mais, dans certains cas, il arrive que l’inflammation persiste, même en l’absence d’agression, jusqu’à devenir chronique.

En cas d’inflammation intestinale, il est très important de pouvoir choisir le bon régime alimentaire ainsi que les bons traitements naturels afin de réduire cette inflammation.

Quels sont les différents types d’inflammation intestinale ?

Une inflammation des intestins peut être très localisée. En fonction de la zone touchée au niveau de l’intestin grêle ou du côlon, on a notamment les inflammations suivantes :

  • l’entérite, une inflammation de l’intestin grêle
  • la duodénite, une inflammation du duodénum
  • l’iléite, une inflammation de l’iléon
  • la colite, qui est une inflammation du côlon
  • l’entérocolite, une inflammation de l’intestin grêle et du côlon
  • la gastro-entérite, une inflammation de l’estomac et de l’intestin grêle
  • la rectocolite hémorragique, aussi appelée colite ulcéreuse, maladie chronique inflammatoire des intestins du côlon et/ou du rectum (MICI)
  • la maladie de Crohn, maladie chronique inflammatoire des intestins (MICI)

Le cas du syndrome de l’intestin irritable :

Des études ont mis en évidence la persistance d’une inflammation de la muqueuse au niveau microscopique et moléculaire dans le syndrome de l’intestin irritable. Ceci signifie que la paroi intestinale est inflammée quand on a une colopathie.

L’augmentation de la densité et de l’activité des cellules appelées mastocytes dans l’intestin peut être corrélée aux symptômes d’hypersensibilité viscérale.

Outre l’inflammation des muqueuses, la neuroinflammation est probablement impliquée dans la physiopathologie du SII via l’axe « intestin-cerveau », entraînant une altération des voies neuroendocrines et des gènes récepteurs des glucocorticoïdes. Cela donne lieu à de l’inflammation et à certains dysfonctionnements, ce qui pourrait, au moins en partie, expliquer les symptômes du syndrome du côlon irritable. (1)

Quels sont les symptômes d’une inflammation intestinale ?

L’inflammation peut se manifester par différents symptômes, comme par exemple :

  • des douleurs abdominales,
  • une sensation de pesanteur au niveau du ventre,
  • des troubles digestifs,
  • des diarrhées qui peuvent parfois être accompagnées de traces de sang.

Les aliments à éviter et les aliments interdits en cas d’inflammation intestinale

Il faut tout d’abord éviter ou limiter la consommation de certains aliments qui ont une action pro-inflammatoire, c’est-à-dire qu’ils vont favoriser l’inflammation.

Voici une liste d’aliments inflammatoires à éviter pour l’intestin inflammé, de manière générale, que ce soit une maladie inflammatoire chronique ou un autre cas :

  • le sucre et les aliments et boissons qui en contiennent : sucreries, chocolat, aliments transformés riches en sucre ajouté, boissons sucrées comme les sodas ou les thés sucrés,
  • les aliments frits (chips, fritures, beignets),
  • les aliments industriels suivants : plats préparés, confiseries, biscuits, viennoiseries, pâtes à tartiner, chocolats, pâtisseries industrielles, céréales, barres de céréales,
  • les aliments riches en graisses omega 6 industrielles : les huiles de tournesol, de maïs, d’arachide ou de soja, les produits transformés comme les chips de maïs, le fast food, les galettes de soja ou le beurre de cacahuètes,
  • l’alcool.

Que manger en cas d’inflammation intestinale avec un syndrome de l’intestin irritable

La colopathie fonctionnelle ou syndrome du côlon irritable est un trouble digestif fonctionnel très commun. Les symptômes sont, entre autres, des ballonnements, des gaz, des douleurs, et des perturbations du transit intestinal.

Le régime anti-inflammatoire en cas de syndrome de l’intestin irritable est le régime pauvre en FODMAP et contrôlé en fibres.

>> Pour tous les détails sur les aliments à préférer ou à éviter, je vous invite à lire mes deux articles : Intestin irritable : que manger ?, et Intestin irritable : aliments à éviter.

Que manger en cas d’inflammation intestinale avec une maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI)

Ces maladies, qui sont la rectocolite hémorragique (RCH) et la maladie de Crohn, provoquent une inflammation de la muqueuse du tube digestif : un segment de l’intestin grêle pour la maladie de Crohn, et le côlon et le rectum pour la rectocolite hémorragique. La capacité de l’organisme à digérer et à absorber les nutriments est alors perturbée.

Pourquoi modifier son alimentation en cas de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin ?

Des modifications des habitudes alimentaires peuvent permettre aux personnes atteintes de MICI de réduire l’inflammation, réduire les rechutes, réduire les symptômes digestifs, et éviter les carences nutritionnelles.

>> Pour tous les détails sur le régime anti-inflammatoire en cas de RCH ou de maladie de Crohn, je vous invite à lire mon dossier : Quelle alimentation pour la rectocolite hémorragique (RCH) et la maladie de Crohn ?

Quel complément alimentaire naturel pour réduire ou prévenir l’inflammation intestinale ?

Le curcuma est particulièrement recommandé en cas d’inflammation intestinale.

Pour obtenir un effet anti-inflammatoire notable, il est recommandé de consommer du curcuma sous forme de gélules, avec la prise de 2 gélules par jour (et jusqu’à 4 gélules dans certains cas).

Pour un excellent curcuma en gélules, je vous recommande celui-ci, du laboratoire Nutri&Co, qui est très bien absorbé.

Comment composer votre menu anti-inflammatoire au quotidien ?
Pour le savoir, je vous propose de vous abonner à mon infolettre ci-dessous et je vous enverrai par email 10 menus gourmands anti-inflammatoires au format PDF.

10 menus gourmands anti-inflammatoires (entrée, plat, dessert)

Abonnez-vous à mon infolettre pour recevoir ces menus.
Vous recevrez aussi des conseils nutrition santé exclusifs que je ne partage pas sur le blog.

Vos données personnelles sont collectées, utilisées et traitées conformément à notre Politique de confidentialité.