Sélectionner une page

Intestin irritable et probiotiques

Guide : que manger avec un syndrome d’intestin irritable ?

Abonnez-vous à l’infolettre et vous recevrez ce guide en cadeau.
Vous recevrez aussi des conseils nutrition santé exclusifs que je ne partage pas sur ce blog.

Vos données personnelles sont collectées, utilisées et traitées conformément à notre Politique de confidentialité.

Intestin irritable : les probiotiques peuvent-ils aider à soulager les symptômes du syndrome de l’intestin irritable ? Quels probiotiques choisir pour le SII ? Sont-ils vraiment efficaces dans tous les cas ? Quels peuvent être leurs effets indésirables ?

Pour les personnes qui ont un intestin irritable, la prise de probiotiques du commerce ou la consommation de probiotiques naturels comme les aliments ou boissons fermentés sont souvent recommandées.

Cependant, les probiotiques ne permettent pas toujours une amélioration des symptômes, et ils peuvent également avoir des effets indésirables à court terme pour ceux qui ont des troubles fonctionnels intestinaux importants ou une dysbiose intestinale.

Intestin irritable : quels sont les bienfaits des probiotiques ?

Selon la définition de l’OMS, les probiotiques sont des micro-organismes vivants, généralement des bactéries ou des levures, qui sont bénéfiques pour la santé lorsqu’ils sont ingérés en quantité suffisante.

Dans les compléments alimentaires probiotiques, les espèces les plus courantes sont des souches de bifidobactéries et de lactobacilles, qui aident généralement à maintenir ou à rétablir l’équilibre des bactéries dans notre tube digestif et ont de nombreux bénéfices santé, en particulier :

  • renforcer notre système immunitaire
  • lutter contre les infections
  • améliorer la digestion
  • augmenter l’absorption des nutriments
  • prévenir et traiter les infections urinaires
  • réduire les symptômes de l’intestin irritable

Les probiotiques peuvent-ils vraiment aider à soulager les symptômes du SII ?

L’utilisation de probiotiques comme traitement potentiel du syndrome de l’intestin irritable (SII) a beaucoup augmenté depuis 2010.

Cependant, les études réalisées sur l’effet des probiotiques dans le traitement du SII ont inclus des types de probiotiques différents, ont souvent été basées sur de faibles effectifs, et ne suivent pas toujours les critères officiels relatifs à l’approbation des thérapies pharmacologiques. Tout ceci rend difficiles des recommandations fiables en la matière.

Une méta-analyse récente (1) a étudié l’effet des probiotiques dans le traitement du SII.

L’effet global des probiotiques multisouches a démontré un effet significatif pour l’amélioration des symptômes, mais avec une hétérogénéité entre les études ainsi que des biais de publication.

Les combinaisons multisouches semblent avoir une efficacité modeste sur la douleur abdominale et pas d’efficacité sur les ballonnements.

Les études sur les probiotiques monosouches ont eu moins d’efficacité dans cette méta-analyse.

Plusieurs grandes études ont rapporté l’efficacité de certaines souches spécifiques de probiotiques, comme par exemple le Bifidobacterium infantis 35624 (vendu sous le nom de Alflorex).

En France, seule l’utilisation de souches disponibles qui ont montré leur efficacité dans des études randomisées contre placebo sont recommandées.

>> >D’après ma propre expérience pratique, la plupart des probiotiques de type Lactibiane (laboratoire Pileje) ou autres multisouches sont peu efficaces pour réduire les symptômes.

Les probiotiques monosouches comme Bifidobacterium infantis 35624 (Alflorex) ou Lactobacillus plantarum 299V (Bion Transfit) sont efficaces pour de nombreuses personnes mais pas tout le monde.

Le régime alimentaire pauvre en FODMAP et contrôlé en fibres est, lui, très efficace.

Intestin irritable : quels probiotiques choisir ? quels sont les effets indésirables possibles des probiotiques ?

Pour l’intestin irritable, cela va dépendre de la situation.

En présence d’un SIBO (soit environ 85% des personnes ayant le SII), on va éviter la prise de probiotiques, étant donné que ces derniers peuvent dans ce cas exacerber les symptômes.

En l’absence de SIBO, et avec peu de douleurs abdominales, on peut opter pour Alflorex ou d’autres probiotiques de type Lactibiane référence, qui peuvent se révéler efficaces pour certaines personnes.

Certains effets sont observés lors de la prise de probiotiques, notamment : gaz, ballonnements, selles plus molles, douleurs abdominales.

L’introduction de différentes espèces dans le microbiote via des probiotiques peut avoir un impact sur nos symptômes.

Ceci est particulièrement vrai pour les symptômes de type colopathie fonctionnelle ou intestin irritable, comme les ballonnements, les gaz, les douleurs abdominales et les selles molles, qui sont les effets secondaires des probiotiques les plus courants que j’observe dans ma pratique.

Je tiens à souligner que la grande majorité de ces effets ne sont ressentis en général que temporairement, au début de la prise des probiotiques, soit pendant un à trois jours environ.

Ces effets des probiotiques peuvent être également ressentis sur un laps de temps plus long par les personnes atteintes d’une infection intestinale chronique ou d’une dysbiose importante. Dans ce cas, il faudra arrêter la prise.

Il est également important de souligner que, même si les probiotiques ne s’installent pas dans notre intestin, ils ont des effets bénéfiques et aident les bonnes bactéries à proliférer.

En cas de colopathie fonctionnelle, SIBO, ou dysbiose importante, d’après ma pratique, les probiotiques seuls ne résoudront pas le problème.

Mieux vaut trouver une solution adaptée via un régime pauvre en FODMAP personnalisé et des compléments alimentaires naturels spécifiques.

Je suis experte de ce régime, et je peux vous aider à le personnaliser en consultation ; vous avez tous les détails sur cette page,  ainsi que les avis des personnes qui m’ont consultée sur celle-ci.

Je vous invite maintenant à vous abonner à mon infolettre pour recevoir en cadeau le guide Que manger avec un syndrome d’intestin irritable ?

Guide : que manger avec un syndrome d’intestin irritable ?

Abonnez-vous à l’infolettre et vous recevrez ce guide en cadeau.
Vous recevrez aussi des conseils nutrition santé exclusifs que je ne partage pas sur ce blog.

Vos données personnelles sont collectées, utilisées et traitées conformément à notre Politique de confidentialité.